Voitures electriques

VolksWagen appelle l'europe à soutenir la mobilité éléctrique

L'idée de voiture neuve électrique est une option qui attire bien des investisseurs et les concessionnaires. Pourtant, son adoption dans tout l'Europe reste bien problématique. Le président du groupe VolksWagen a en effet lancer la sollicitation d'un meilleur soutien de la part de tous les états membres de l'UE ainsi que de la politique et des industriels.

Monsieur, Matthias Müller, Président de VolksWagen, a clairement évoqué ses attentes et ses projets d'avenir lors de son discours annuel du nouvel an. "Ne laissons pas l'automobile du futur à la SiliconValley" affirmait-il. En effet, il veut garder à l'Europe le "leadership technologique". Mais pour le réaliser, il a fait savoir qu'une collaboration étroite entre les hommes politiques et les industriels est sollicitée. Il insiste: "L'Europe doit montrer la voie en termes d'infrastructures et de cadre législatif adapté". Cette idée s'applique sur toutes les nouvelles générations de voiture.

Une vision harmonisée

Selon ce leader de l'automobile, la volonté seule des constructeurs ne pourront suffire pour faire en sorte que les voitures électriques puissent enfin être les meilleurs moyens de locomotion. Les infrastructures actuelles ne le permettent pas. D'où la sollicitation d'une collaboration étroite et urgente avec la société et les décideurs politiques. Pour illustrer ces propos, Monsieur Müller a mentionné le manque d'infrastructure pour laisser les automobilistes la chance de conduire les voitures au norme standard de 150KW:" la confiance des clients dans l'électro mobilité n'augmentera qu'en présence d'infrastructures visibles et opérationnelles".

Matthias Müller a certainement raison dans ses propos. Pour avoir la chance de couvrir le marché, ces nouvelles inventions doivent évoluer dans un cadre propice. Pourtant, celà reste bien problématique. Les Etats membres de l'Union Européenne semblent diverger sur le sujet. Cette différence d'opinion rend le marché européen difficile d'accès pour les filières alternatives. Cet environnement non propice constitue un facteur de blocage dans l'investissement industriel. Ainsi, pour que les investissements puissent être avantageux, une vision harmonisée sur le sujet serait l'idéal afin de fixer le règles et les objectifs à atteindre. Mais cette idée de vision harmonisée est encore loin voir très loin de se réaliser.

Les publications similaires de "Dernieres actu"

  1. 8 Oct. 2019Peugeot 3008 : Plus de volume pour moins de poids !64 visites
  2. 16 Mai 2019Quand faut il changer ses pneus ?218 visites
  3. 8 Mai 2019Les voitures électriques polluent-elles plus que les voitures lambda ?212 visites
  4. 9 Janv. 2019Pourquoi choisir Glinche Automobiles comme mandataire de la Peugeot 3008422 visites
  5. 24 Déc. 2018Pas besoins de vignette crit air avec une voiture électronique492 visites
  6. 10 Déc. 2018Nicoli Pierre Jean préfère une voiture ancienne qu'électrique423 visites
  7. 4 Août 2018Les taxi électriques débarquent dans la capitale1180 visites
  8. 25 Mars 2018Contrôle technique automobile : le nombre de points révisés à partir de mai 20181017 visites
  9. 2 Janv. 2018Permi de conduire : lancez vous sans attendre782 visites
  10. 1 Fév. 2017A Nantes il est possible de faire passer le contrôle technique de sa voiture électrique1529 visites
  11. 19 Sept. 2016Une bonne gestion des stocks des mandataires autos1029 visites
  12. 11 Juil. 2016La trottinette electrique1188 visites
  13. 17 Mars 2016Le contrôle technique d’un véhicule électrique et hybride1286 visites